A lire!

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Droits de reproduction

Les publications de ce site sont placées sous licence Creative Common. Ils peuvent être repris à condition de citer leur auteur [Claude Rochet], leur source [Site personnel de Claude Rochet], url de la page correspondante, de ne pas modifier le contenu, de ne pas en tirer commerce.

Deezer

Bienvenue!

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERATraversée des bluemlisalp

 Professeur des universités

Politiques publiques et gestion de la technologie

 

Pour la refondation de la pensée critique

Site de Claude Rochet

↑ Grab this Headline Animator

Je suis professeur, conférencier et formateur dans un domaine à la fois assez vaste et assez précis puisqu’il traite des politiques publiques, de l’innovation  et de la modélisation des systèmes complexes, et actuellement essentiellement sur les smart cities.

Je me suis formé à la modélisation des systèmes complexes durant mes années dans l’industrie, notamment l’industrie automobile puisque j’ai travaillé cinq ans chez PSA à la Direction de la recherche et des affaires scientifiques. Il s’agissait à l’époque de passer du véhicule comme somme de sous-ensembles à un système intégré dont la valeur est supérieur à la somme de ses éléments. Cette discipline s’est ensuite appliquée aux systèmes d’information, et aujourd’hui je l’applique à la modélisation des villes intelligentes – ou smart cities – qui est mon champ actuel de recherche.

J’interviens dans de nombreux centres de recherche et de formation, ainsi que pour des entreprises, établissements publics et organismes à but non-lucratif, en France et un peu partout dans le monde (je travaille en français, anglais et espagnol). Vous en trouverez quelques uns ICI. La démarche est d’apprendre aux acteurs à modéliser (établir une représentation abstraite de leur environnement) la complexité dans laquelle ils évoluent pour en comprendre les interactions et identifier les leviers pertinents d’action. Par exemple j’anime une formation que j’ai conçue pour des directeurs d’établissements scolaires  afin qu’ils représentent la complexité de leur environnement, la comprenne, en identifie les leviers et blocages et construisent leur plan d’action.

Cette approche guide également mes recherches en histoire économique, et notamment en intelligence économique sur les stratégies de puissance des Etats, et notamment celles basées sur le soft power, soit la domination par les idées qui parvient à la soumission volontaire des dominés.

Les méthodes d’animation que j’utilise sont des outils de travaux en groupe qui sont simples d’utilisation (des tableaux papier et des post-it) que j’ai conçu d’après la méthode KJ (ou diagramme des affinités) dont j’ai décliné des outils de cartographie des systèmes complexes. Pour ce qui concerne la conception de systèmes, d’organisations, de dispositifs, j’utilise les techniques du design thinking qui sont développées en France par la D.School de l’Ecole des Ponts.

J’ai d’abord étudié l‘innovation dans l’industrie automobile avant d’en faire une de mes disciplines académiques, que j’ai développée dans le secteur public en raison de la plus grande complexité des politiques et des organisations publiques.

Depuis que je suis professeur mes recherches et mes enseignements portent sur  le rôle de l’Etat dans le développement économique, les stratégies des politiques publiques et leur fondements dans la philosophie politique qui est à la base -même si elles oublient souvent de le dire – de leur inspiration. Dans l’histoire, il n’y a jamais eu innovation, progrès technologique, politique et social sans un rôle actif de l’Etat, ni de société juste sans Etat. La compréhension de son rôle, sa complémentarité avec l’initiative privée, ne se prête pas aux redoutables simplifications mais à une pensée complexe qui est tout le contraire d’une pensée compliquée!

Vous trouverez sur ce site, qui est (en permanence) en construction, à partir de mon site originel  :

J’y publie également des articles et publications d’amis (Laurent Pinsolle, Jean-Luc Gréau, Jacques Sapir, …) qui sont excellents dans leur discipline, sinon les meilleurs, et d’autres personnes que je ne connais pas mais que j’apprécie (comme Christian Authier) dès lors que je juge que leur contribution s’inscrit dans celle de ce site.

Pour naviguer dans le site, vous pouvez:

  1. Partir des pages du menu du haut, qui structure les grandes sections de ce site.
  2. Partir de la liste des catégories qui figurent sous l’image d’en-tête ou sur le menu déroulant dans la colonne de droite.
  3. Faire des recherches en utilisant l’outil pour ce faire, en haut à droite.
  4. Suivre un même thème ou un auteur à partir des mots-clés (les tags) qui sont situés au bas de chaque article. La liste complète des mots clés se trouve dans la colonne de droite.

Pour être tenu au courant des nouveautés, vous pouvez:

  1. Souscrire au fil RSS
  2. Vous abonner au site avec WordPress (colonne de gauche), ce qui vous permet de laisser des commentaires… voire de publier des articles sur le site!. Pour mes étudiants et pour ceux qui s’intéresse au management public en particulier, un formulaire d’adhésion à une liste spécifique apparaît sur les pages thématiques.

 

Bonne lecture!

Il arrive un moment où la question n’est plus de continuer à accumuler de nouvelles connaissances, de nouveaux discours, d’autres théories encore; tout à coup il s’agit de trouver, avec sa passion, son désir, son instinct, un point fixe d’où l’on puisse maîtriser les choses. La question n’est plus de l’origine des choses et de leur fonctionnement; la question urgente devient soudain celle du sens de ces données (…)

On fait alors l’expérience que ce point vers lequel tout converge, ce centre de la signification de toute chose accessible à la connaissance, ce n’est pas par un effort d’énergie qu’on y accède, au contraire: toute attitude active d’acquisition de connaissances doit céder le pas à une paisible attitude de contemplation, d’écoute, de vision, de descente en soi.

Cette seule chose essentielle, on ne peut pas la forcer, c’est une rencontre, quelque chose qu’on trouve sans le chercher.

Le sens de toute choses, on ne peut l’inventer; la raison dernière des choses, on ne peut la fonder sur la raison: lorsque l’on rencontre cet essentiel, on a le sentiment d’une unité dernière, suprême, le sentiment (…) d’avoir trouvé ses repères, son équilibre intérieur, où tout questionnement est désormais inutile.

L’unique chose qui soit essentielle est enfin trouvée. Et à partir de cette chose, il est enfin permis de vivre.

Eugen DREWERMANN

Sur l’homme riche

(sermon aux étudiants pour le temps de Pâques)

Le pont de neige a craqué, mais Christophe assure! splendide vue sur le cirque de Zinal et l'Obergabelhorn

Le pont de neige a craqué, mais Christophe assure! splendide vue sur le cirque de Zinal et l’Obergabelhorn

 

Charmante Maison de montagne 6-8 p – Chalets for Rent à Samoëns
Chalet à Samoëns, France. Pour les amateurs de grande nature, cette petite maison vous accueille, hiver, été et toute saison dans le hameau de Chantemerle, au grand calme à 1100m. plein sud, avec le soleil jusqu’en fin d’après-midi! La station Flaine Grand massif est à 4km… Voir tous les logements à Samoëns

Facebook Comments
Print Friendly
No tags for this post.