Le bien commun comme main invisible. Le legs de Machiavel à la gestion publique

Le bien commun, concept central de la pensée de Machiavel, apparaît comme jouant le rôle d’une main invisible qui réduit les coûts de transaction, et la clef de voûte d’une pensée sur la gestion des affaires publiques.

Articles published in IRAS

‘No philosophy, please, we are managers’. Public Management and the common good: Euro Atlantic convergences. Claude Rochet International Review of Administrative Sciences, June 2010; vol. 76, 2: pp. 279-312.     The common good as an invisible hand: Machiavelli’s legacy Lire la suite…