Ce pauvre monsieur Ghosn ….

Print Friendly, PDF & Email

Ainsi Carlos Ghosn a pu quitter le Japon avec moult complicités achetées avec espèces sonnantes et trébuchantes en abandonnant les 12 millions de dollars de caution qui garantissaient sa présentation à la justice japonaise. Il reçoit immédiatement le soutien du gouvernement français qui par le truchement d’une ministricule macronienne  qui déclare qu’il bénéficiera du soutien des autorités consulaires françaises.

Par comparaison, Frédéric Pierucci a pu avoir sa liberté provisoire après 14 mois de détention arbitraire au prix de 1,5 millions de dollars de caution prétés par des amis qui ont hypothéqué leurs maisons. Il n’était donc pas question pour lui de ne pas retourner aux Etats-Unis pour entendre une juge qu’il n’avait jamais vue et qui ne connaissait pas le dossier lui infliger trente mois de prison. Il n’a bénéficié que du soutien du consul de France à New-York qui a agi à titre personnel, aucune instruction gouvernementale de soutient à Fred ne lui ayant été tramise.

Je mets en ligne ci-dessous une émission que j’ai faite à TV liberté sur l’affaire Alstom qui vaut le coup d’être écoutée pour comprendre ce qui sépare Ghosn et Fred Pierucci. Ghosn est un immonde individu qui durant les comités de direction de Renault déclarait qu’il se foutait des français vu qu’il avait des eclaves dans le monde entier.

Désolé pour certaines hésitations dans ma voix: je sortais juste de l’hôpital relevant d’une septicémie, mais je tenais à assurer cette présentation.