Canal + : la machine à faire penser dans le bon sens - Site de Claude Rochet

Compteur

  • 147691Lectures totales:
  • 78413Visiteurs Total:
  • 369Visiteurs par jour:
  • 0Visiteur en ligne :

Droits de reproduction

Les publications de ce site sont placées sous licence Creative Common. Ils peuvent être repris à condition de citer leur auteur [Claude Rochet], leur source [Site personnel de Claude Rochet], url de la page correspondante, de ne pas modifier le contenu, de ne pas en tirer commerce.

Un endroit de rêve pour vos vacances

Un endroit de rêve pour vos vacances

Intelligence économique

Canal + : la machine à faire penser dans le bon sens

Partager:
Share

Canal + : la machine à faire penser dans le bon sens

dimanche 2 juin 2013,

par Christian Harbulot

Les trompettes mal embouchées de la démocratie française

Les médias ont longtemps été présentés comme le bouclier de la démocratie. Ce quatrième pouvoir est aujourd’hui touché par des évolutions en apparence contradictoires mais dont l’effet syncrétique aboutit à la prédominance sans partage d’une nouvelle idéologie dominante. La banalisation du métier de journaliste et la baisse tendancielle des revenus de nombreux salariés a modifié la composition sociologique des entreprises de presse. Les élites de droite ont vaqué à d’autres occupations. Amorcée depuis les années 60, la concentration des organes de presse a eu pour effet de restreindre les espaces de pensée et de prise de parole. La dépolitisation générée par la fin de la guerre froide a laissé libre un espace de débat qui a été très vite dominé par un discours sur la démocratie largement alimenté par les références culturelles américaines.

Ce quatrième pouvoir est aujourd’hui touché par des évolutions en apparence contradictoires mais dont l’effet syncrétique aboutit à la prédominance sans partage d’une nouvelle idéologie dominante

Au début du XXIe siècle, la société de l’information est devenue une société du spectacle informative comme le décrit si bien l’ouvrage d’ (On/Off, NiL, 2013) sur le système Canal Plus. Son témoignage dans l’émission Répliques diffusé le 25 mai dernier sur France Culture est lourd de sens. Derrière le côté branché de la chaîne transparaît une machine à faire penser dans le bon sens qui ne fait plus du tout sourire. Derrière la pseudo spontanéité des animateurs vedettes de Canal Plus se cachent un petit groupe de faiseurs d’opinion dont le comportement est dicté par d’autres motivations que l’envie de distraire les bobos parisiens ou les jeunes de banlieue de l’hexagone jusqu’au Maghreb. De facto, ils participent à la construction d’une idéologie dominante qui ne laisse aucun espace à la contestation de leur vision décontractée du monde et de la société.

Le traitement du phénomène de la Manif pour tous a sur ce point une valeur démonstrative assez étonnante En Mai 68, les radios périphériques assurèrent pendant quelque temps une contre- information sur les manifestations de rue. C’était temps de l’ORTF où l’information était officiellement sous le contrôle du pouvoir en place. En mai 2013, il faut se replier sur la petite station radio Notre Dame pour sortir du discours hégémonique de la parole médiatique ambiante, c’est-à-dire avoir un autre son de cloche sur ce qui se passe réellement dans la rue et sur le débat en cours ! Etrange retournement de situation qui gomme les points de détail comme par exemple les cars de manifestants refoulés par des forces de police sur certaines aires de péage d’autoroutes ou le flicage grossier des fils de militaires sur demande de l’autorité politique qui cherche à mesurer l’amplitude de cette nouvelle forme de contestation au sein des armées.

Mais il existe derrière ce rideau de fumée idéologique une autre société de l’information que le gouvernement actuel et le monde médiatique ne contrôlent pas : l’espace de parole créé par le biais d’Internet. Si les médias symbolisés par la culture Canal Plus se présentent comme les défenseurs du temple cathodique de la démocratie, les internautes sont en train de devenir les garants d’une nouvelle forme de liberté d’expression.

Retrouvez Christian Harbulot sur :www.ege.fr

via Canal + : la machine à faire penser dans le bon sens – Les influences : des idées et des hommes.

Commentaires
Print Friendly, PDF & Email
Partager:
Share

Comments are closed.