La manifestation des incendiaires

 

Ainsi donc nous voilà sommés par le gouvernement et les partis de proclamer spontanément que « nous sommes Charlie » dans une auto-dénommée, par antiphrase, « manifestation républicaine ».

Républicains, ces chefs d’Etat qui vont venir à Paris, les Cameron, les Merkel et autres va-t-en-guerre de l’OTAN qui sont responsables du chaos dans lequel se trouve la Lybie, l’Irak, la Syrie et qui génère du fondamentalisme comme la nuée l’orage ? Pis encore, allons-nous défiler derrière le président ukrainien qui gouverne ouvertement avec des néo-nazis avoués ?

peupleRépublicain, ce gouvernement et ces chefs de partis qui ont depuis longtemps sacrifié l’idée du Bien commun sur l’autel du libre-marché et du règne de la finance, qui ont fait pratiquement disparaître la liberté d’expression sous des avalanches de procès et d’interdictions professionnelles ?

Républicaine, cette manifestation où une association microphage sans membres, mais saturée de subventions publiques et de largesses des oligarques, se permet de dire qui a le droit d’y venir et qui n’y a pas le droit ?

L’émotion légitime permet toutes les manipulations les plus sordides, mais on peut « être Charlie » sans pour autant être un Charlot.

Les « valeurs de la République » dont les hommes du pouvoir ont la bouche pleine sont aux antipodes des leurs.

La République, c’est le Bien commun supérieur à la somme des biens individuels, qui en permet l’épanouissement et la définition de l’appartenance à une culture et une communauté nationale. Ils n’ont eu de cesse de le détruire au nom du communautarisme et de l’apologie de l’individualisme absolu.

La République, c’est l’amour de la patrie. Ils l’ont en horreur et n’ont de cesse de la rabaisser et d’en éloigner les nouveaux arrivés alors que la France fut par le passé une machine à assimiler.

La République, c’est la récompense et la promotion du mérite individuel et de l’ascension sociale. Ils l’ont détruite en construisant un système de castes qui s’auto-reproduit et s’auto-promeut en ayant fait main-basse que ce qui reste du système éducatif, privatisé de fait au profit de la reproduction de ce qu’il devient indécent d’appeler « élites ».

La République, c’est l’éducation. Ils l’ont détruite systématiquement depuis quarante ans pour former des générations de quasi-illettrés sans repères ni historiques ni géographiques, plus faciles à manipuler.

La République, c’est la protection contre les aléas du hasard qui est la garantie de l’égalité des chances et de la récompense des efforts : Ils l’ont réduite à la charité dont ils font même un business financé par les plus pauvres qui, eux, gardent ces réflexes élémentaires de solidarité sociale, et l’on voit la France se transformer peu à peu en pays de clochards.

La République, ce sont des valeurs communes qui n’ont rien à voir avec le relativisme obsessionnel du « tout se vaut » des libéraux et des libertaires, avec le « pourtoussisme » qui entend détruire les dernière structures sociales qui échappent à la domination du marché.

La République ils n’en veulent pas et l’ont combattue depuis quarante ans. Ils lui ont retiré sa souveraineté, sa monnaie, ses lois, réduit la politique à un concours de beauté dont ils sélectionnent les seuls candidats, et qui sont bien laids.

Ils sont les incendiaires qui privent les jeunes issus de l’immigration de l’intégration dans une communauté politique de valeurs et de destin, qui ne leur laisse que le désespoir du refuge dans une parousie criminelle.

Ils réussissent ce tour de force de transformer ce qui devrait être une manifestation de défense de la liberté d’expression de pure initiative citoyenne en une manifestation d’unanimisme moutonnier derrière de mauvais bergers.

Oui, manifestons notre attachement aux valeurs de la République, aux vraies, par des gestes simples comme de mettre un drapeau tricolore à nos fenêtres ou par des rassemblements spontanés sans ces « représentants » qui ne nous représentent pas.

Ne cautionnons pas la mascarade indécente du 11 janvier, ne permettons pas aux incendiaires de se parer d’un manteau de vertu pour couvrir leur turpitude !

Claude Rochet

[contextly_auto_sidebar id= »NxYtzB6Oe977o9otUHUGXnldnmJw86GM »]

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>