Comment peut-on être de droite ?


Débat public, Mythe du libre-échange, Néolibéralisme, Rôle de l'Etat dans l'économie

Rétif aux étiquettes, je me suis retrouvé participant à l’université d’hiver de la Droite libre, le cercle de pensée animé par le sympathique Christian Vanneste, sympathique parce que condamné à la mort sociale par le système, mais surtout par son ouverture d’esprit. Les propos qui y furent tenus sur le relativisme obsessionnel qui anime les « réformes […]

12 mars 2018

Destruction de la SNCF: l’euthanasie bureaucratique à la manœuvre


Biens publics, Débat public, Dernières publications, Néolibéralisme, Politiques publiques

Puisqu’on sait que ça marche, pourquoi se priver de recommencer? Ils nous refont le coup de l’euthanasie bureaucratique avec la SNCF. On bureaucratise un service public, on le rend contre-performant, voire odieux au public, on publie un rapport qui décrit tous ces défauts et en conclut qu’il faut tuer le malade pour le guérir en […]

2 mars 2018

Comprendre la pensée d’Emmanuel Macron


Philosophie politique

J’emprunte ce billet à l’excellent économiste de la génération montante, Steve Ohana:   Je crois que la meilleure analyse (presciente) de l’ensemble des déclarations de Macron à l’égard du « peuple » (ceux qui ne sont rien, les fainéants, qui foutent le bordel, qui ne cherchent pas de travail, ne peuvent s’acheter un costard, sont illétrés etc.) […]

7 octobre 2017

Outrances et indécence de M. Mélenchon


Débat public, Dernières publications

Paru dans Causeur Me voilà donc rangé parmi les « porte-plumes, porte-voix, sicaires et spadassins » du régime pour avoir contesté la formule de Mélenchon « le coup d’Etat social », par quelqu’un qui n’est pas d’ordinaire spécialiste de l’outrance, Denis Collin, philosophe dont j’apprécie les travaux et dont je ne cesse de recommander son Comprendre Machiavel. Et je […]

24 septembre 2017

Macron, comme Bonaparte, s’est appuyé sur l’oligarchie pour réussir


Débat public, Dernières publications, Histoire de France, Philosophie politique

La fulgurante ascension d’Emmanuel Macron, énarque  de 38 ans passé en quelques semaines du rang de ministre socialiste à celui de chef de l’Etat a défié tout ce qu’on croyait être les usages établis. Court-circuités les passages tenus jusque-là pour obligés du cursus honorum : élu local, député ou sénateur, président de commission. A peine a-t-il […]

3 août 2017