Cours de management public

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Droits de reproduction

Les publications de ce site sont placées sous licence Creative Common. Ils peuvent être repris à condition de citer leur auteur [Claude Rochet], leur source [Site personnel de Claude Rochet], url de la page correspondante, de ne pas modifier le contenu, de ne pas en tirer commerce.

Deezer

Un endroit de rêve pour vos vacances

Un endroit de rêve pour vos vacances

Cours

Partager:
Share

Le 1° juillet 2016 l’administration a mis fin à ma carrière universitaire active pour cause de limite d’âge. Je continue ma carrière de chercheur et de professeur dans d’autres institutions.

Institut de Management Public et de Gouvernance Territoriale

Aix-en-Provence

Master en management public

Diplôme d’Etudes Supérieures Universitaires en intelligence du développement 

« Ce que j’ai compris est grand et noble ; je pense qu’il en est de même pour ce que je n’ai pas compris »

Socrate (Xénophon, Mémorables, I, IV, 13)

Moins de lois je vous prie, mais par l’éducation fortifiez le principe des lois, rendez-les applicables et possibles; faites des hommes, et tout ira bien.

Jules Michelet, Le Peuple , 1846

Avant de commencer, mettons les choses au point!

Il ne saurait être envisagé d’obtenir un Master – surtout dans nos disciplines de gestion publique, qui sont, par nature, pluridisciplinaires – sans une solide culture générale. Certes les étudiants ne sont pas responsables de leur inculture, qui leur vient de la déculturation organisée par les gouvernements successifs depuis plus de trente ans.

Mais il leur appartient d’y remédier par leurs propres soins dès lors qu’ils entendent jouer dans la cour des grands. La base de tout, c’est la connaissance de l’histoire, et, bien sûr, en France, de l’histoire de France. Je recommande donc la lecture de deux livres de [amazon_link id=”2810005052″ target=”_blank” ]Jean-Claude Barreau[/amazon_link], qu’il a rédigés à cette fin qui est de remédier à l’effondrement de la culture générale chez les étudiants. Dimitri Casali se consacre quant à lui à produire des livres qui entendent pallier la destruction de l’histoire chez les collégiens, et donc chez les étudiants.

Pour commencer – si vous êtes vraiment au début – je recommande le précis d’histoire de France d’Ernest Lavisse, qui était autrefois le manuel des cours moyens 1° et 2° année, soit pour des enfants de 8 et 9 ans ! Si vous savez déjà ça, ce ne sera pas trop mal…

Pour approfondir, voici quelques bons ouvrages pour toute la famille!


 

Pour vous cultiver un peu plus:

– Tous les cours reposent sur des lectures préalables. Songez que dans l’enseignement supérieur nord-américain, le professeur ne parlera jamais plus de 45′ sur un cours de trois heures, le reste étant animé par des contributions d’étudiants à partir de listes de lectures assignées. Vous trouvez ces lectures sur le bureau virtuel, dans le dossier “documents” correspondant au module de votre diplôme.

– La bibliothèque électronique de l’université vous permet d’accéder à la littérature scientifique majoritairement en anglais, mais aussi en français via le serveur francophone Cairn qui vous donne accès aux revues francophones et surtout à toute la collection Que sais-je? et à la colllection des encyclopédies de poche de La Découverte. Vous pouvez y accéder soit à partir de la bibliothèque électronique, soit en vous connectant par l’onglet dans le coin supérieur droit “accès hors campus”.

 

 Je diffuse régulièrement les actualités de la discipline sur ma liste de diffusion à laquelle je vous recommande de vous inscrire. Etre inscrit à cette liste vous donnera accès à une sélection d’articles utilisés pour le cours. NB: utilisez votre adresse personnelle et non votre adresse universitaire que vous ne pourrez pas conserver.[wysija_form id=”2″]

 


Quel crédit donner à Wikipedia?

Beaucoup d’étudiants utilisent ce média dont il importe de préciser le statut. Il se présente comme une encyclopédie collaborative mais n’est pas rédigé selon les principes habituels du pluralisme des approches et de la controverse scientifique. Les animateurs (et auteurs) gardent l’anonymat, ce qui n’est pas fait pour inspirer la confiance. De plus les webmestres sont de jeunes étudiants ou jeunes diplômés sans formation épistémologique ni culture de recherche, mais s’inscrivant dans une mouvance politique que chacun pourra reconnaître. Leur projet n’est pas de faire une encyclopédie reposant sur des bases scientifiques: il est de présenter la pensée dominante et orthodoxe en se refusant explicitement à présenter la pluralité des analyses. Les articles sur des personnes doivent reposer sur la “notoriété” : ainsi un personnage fantaisiste qui s’est présenté à une élection quelconque sera sélectionné alors qu’un autre ayant une contribution évaluable et évaluée sera rejeté (puisque le critère, par exemple, de publications académiques, est écarté).  

Il s’agit donc plus de notes de cours, avec beaucoup d’erreurs, hormis certains articles très spécialisés – par exemple un superbe Leo Strauss rédigé par un vrai prof de philosophie, mais qui a été massacré à plusieurs reprises par des ignares qui font de Nietzsche le théoricien du nazisme!– et généralement les articles techniques à l’abri des polémiques idéologico-politiques. Pour le reste c’est bien souvent plus un dictionnaire des idées reçues qu’une encyclopédie. En outre, il existe des officines chargées de rédiger des articles de propagande pour telle ou telle cause, homme politique ou entreprise.

A utiliser avec la plus grande prudence pour avoir une vision approximative d’un sujet: c’est de l’Internet , pas de la science! Et Internet, c’est une poubelle à information: tout l’art est de savoir faire les poubelles pour trier l’information pertinente de la non pertinente pour construire de la connaissance. En tout cas, il est strictement décommandé de faire référence à un article de Wikipedia comme source pour un travail universitaire.

A l’opposé, je vous conseille une véritable encyclopédie qui correspond à un véritable projet scientifique: l’encyclopédie de l’Agora, réalisé par Jacques Dufresne au Québec.

Culture générale:

Qu’est-ce que l’Etat stratège?

 

1929 Le Grand Krach 1/3


Pour fêter ses 99 ans – quelques mois avant sa mort-, le seul Nobel français d’économie s’est livré dans la très confidentielle revue de l’Ecole des Mines à une critique féroce du “libre-échangisme”. Il alerte sur la destruction de l’agriculture et de l’industrie, sources profondes du chômage français, et en appelle à des solidarités régionales.
Le libéralisme ne saurait être un laisser faire“, insiste Maurice Allais, seul Français Nobel d’économie (1988).Pour Maurice Allais, le chômage n’est pas essentiellement dû à des questions monétaires, même si celles-ci devraient “continuer de jouer un rôle néfaste grandissant“, mais il pointe en premier lieu, les responsabilités d’un système global, celui né de ” la conséquence de la libéralisation inconsidérée du commerce international.

Pour découvrir la pensée – délibérément occultée – de Maurice Allais, cette synthèse réalisée par Etienne Chouard sur le blog d’Olivier Berruyer.

Une vision internationale des questions de management public :

 

Expériences internationales de gestion publique from Claude ROCHET

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que la stratégie?

 
La référence en la matière est les travaux de Henry Mintzberg, professeur à l’université McGill à Montréal, qui a montré qu’il n’ y a vait pas UNE définition de la stratégie, mais plusieurs qui ont toutes leur logique. Alain-Charles Martinet fait ici le point, dans un dialogue avec Jean-Philippe Denis, fait ici le point sur ces débats et ces enjeux.
Cela est important pour montrer que la stratégie est avant tout affaire de contexte et d’adaptation au terrain et ne procède pas d’une analyse scientiste universelle, type de démarche dogmatique qui a toujours mené à des catastrophes:

 

 

Master 2: Qualité des services publics

Mention: Management et administration publique Module: La qualité des grands services publics

Master 2° année Management des administrations publiques

Conseils généraux aux étudiants

Cours M2 2014-2015

La qualité dans les pratiques institutionnelles et les grands services publics

18H00, en trois modules de 6H00, 30 ECTS « La véritable http://claude-rochet.fr/cours/master-2-qualite-des-services-publics/ Master 2: Qualité des services publics[...]

Master 1: Management des administrations publiques et des territoires

Les organisations publiques et parapubliques s’exposent à des attentes multiples en matière de pertinence de leurs productions, de qualité des prestations et d’efficience des dépenses. L’évaluation de leurs performances dépend donc de la capacité des managers publics (a) à négocier leurs objectifs à la croisée des politiques publiques, des attentes des usagers et des employés, et (b) à traduire leur stratégie en action et services publics performants pour une population cible ou un territoire identifié. Ce module aborde les principes et outils qui gouvernent les analyses stratégiques des équipes de direction, ainsi que les cycles de pilotage de l’action collective qui, par la définition d’activités à déployer, la mise en oeuvre de moyens, et la mesure des résultats traduisent les responsabilités, les pratiques et le quotidien des encadrants et de leurs collaborateurs. http://claude-rochet.fr/cours/master-1/ Master 1: Management des administrations publiques et des territoires[...]

Diplôme d’Etudes Supérieures: Intelligence du développement

En partenariat avec INTELLIGENCE DU DEVELOPPEMENT DANS L’ECONOMIE NUMERIQUE

Un diplôme d’Etudes Supérieures Universitaires (DESU) organisé par l’Université d’Aix Marseille (IMPGT) et l’ESCP.

 

Ce diplôme succède au Master “Intelligence économique et compétitivité des territoires” créé en 2007 à Aix-en-Provence. Il propose un programme étendu prioritairement destiné à des professionnels, mais acceptant http://claude-rochet.fr/cours/diplome-detudes-superieures-intelligence-du-developpement/ Diplôme d’Etudes Supérieures: Intelligence du développement[...]

Bibliographie de base

Culture générale, histoire et géographie:

<a HREF=”http://ws.amazon.fr/widgets/q?rt=tf_ssw&ServiceVersion=20070822&MarketPlace=FR&ID=V20070822%2FFR%2Fsitepersonnde-21%2F8003%2F88ec5cac-d6db-40c9-bae7-51db4d276ed5&Operation=NoScript”>Widgets Amazon.fr

Bibliographie de base en management public:

[amazon_image id=”2804121844″ link=”true” target=”_blank” size=”medium” ]Politiques publiques, de la stratégie aux résultats[/amazon_image] [amazon_image id=”2100526448″ link=”true” target=”_blank” size=”medium” ]Management dans les organisations publiques[/amazon_image][amazon_image id=”284769420X” link=”true” target=”_blank” size=”medium” ]Cas en management public. Corrigés détaillés, 14 cas réels.[/amazon_image][amazon_image id=”2804166724″ http://claude-rochet.fr/cours/bibliographie-de-base/ Bibliographie de base[...]

Partager:
Share