De la nature du fascisme et du recours à l’argument moral

Nous voici donc pris dans un délire collectif où l’injonction de “combattre le fascisme” est imposée à tous – pardon, “à toutes et à tous”, comme la nouvelle novlangue nous l’impose – face à une menace d’un nouvel Oradour et de la réouverture d’un Auschwitz annoncée par Arno Klarsfeld.