Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Droits de reproduction

Les publications de ce site sont placées sous licence Creative Common. Ils peuvent être repris à condition de citer leur auteur [Claude Rochet], leur source [Site personnel de Claude Rochet], url de la page correspondante, de ne pas modifier le contenu, de ne pas en tirer commerce.

Deezer

Un endroit de rêve pour vos vacances

Un endroit de rêve pour vos vacances

Qu’est-ce qu’une bonne décision publique?

Partager:

cropped-cropped-Lorenzetti_-Ambrogio_2_jpg6.jpg

[amazon_image id= »6131564914″ link= »true » target= »_blank » size= »medium » ]Qu’est-ce qu’une bonne décision publique?: Un programme de recherche[/amazon_image]

Ce livre est issu de mon mémoire d’habilitation (HDR)  que j’ai soutenu en 2007: « Le management public comme science morale« . Il est disponible en version papier ou téléchargeable en Pdf.

Le débat public sur le changement dans le secteur public s’organise actuellement selon une ligne de démarcation qui oppose les tenants de la performance et de l’efficience qui penchent vers la privatisation des services publics, et de l’autre les tenants de l’assimilation de la « défense du service public » et de l’intervention de l’Etat au rejet de toute notion d’évolution et de performance. Le programme de recherche du management public doit s’enrichir pour contribuer à sortir de ces fausses alternatives et lier la question politique de l’évolution de l’Etat et celle, technique, de la réforme administrative.

Nous posons le débat du point de vue de la théorie de la connaissance, en montrant que ces postures se rattachant  au positivisme logique  passent toutes deux à côté des grands enjeux du changement du secteur public. Dans la lignée des travaux de Hayek nous proposons une ligne de démarcation entre positivisme et évolutionnisme. En partant de la distinction faite par Douglass North entre institutions et organisations, nous analysons leur dynamique différente et le lien qui peut être établi entre innovation institutionnelle et organisationnelle dans le secteur public. Cette nouvelle perspective implique un retour au politique comme source de la décision publique et donc à la philosophie politique comme point d’où penser le management public.

Dans un deuxième temps, nous définissons des axes d’enrichissement du programme de recherche en management public pour lier philosophie politique et efficacité pratique. Le changement dans un environnement incertain demande de réviser le système de croyances sous-jacent aux institutions et repose sur l’apprentissage collectif et la progression par essais et erreurs. Le politique, réduit selon l’actuelle ligne de démarcation à une fonction support de la gestion publique, retrouve toute sa place, au sens de la philosophie politique classique et de lhumanisme civique républicain. Support du questionnement éthique à la base de toute politique, et outil de résolution de problèmes, le management public peut s’inscrire dans le domaine des sciences morales.

Nous concluons sur le développement de nouveaux arts pratiques de l’action publique pour conduire le changement.

Qu’est-ce qu’une bonne décision publique?

(0)

Print Friendly
Partager: