Islamisme, programme et mode d'emploi - Site de Claude Rochet

Compteur

  • 102118Lectures totales:
  • 51328Visiteurs Total:
  • 358Visiteurs par jour:
  • 0Visiteur en ligne :

Droits de reproduction

Les publications de ce site sont placées sous licence Creative Common. Ils peuvent être repris à condition de citer leur auteur [Claude Rochet], leur source [Site personnel de Claude Rochet], url de la page correspondante, de ne pas modifier le contenu, de ne pas en tirer commerce.

Un endroit de rêve pour vos vacances

Un endroit de rêve pour vos vacances

Philosophie politique

Islamisme, programme et mode d’emploi

Partager:
Share

Il faut lire Dabiq, la revue culte de l’Etat islamique. Culte, elle l’est car écrite en excellent anglais et avec une profonde connaissance des textes et des débats théologiques au sein de l’Eglise catholique, des débats – et ébats – au sein des sociétés occidentales, de leurs travers et de leur décadence. Nul doute que nous avons affaire à des gens qui ont reçu une éducation supérieure, qui ont fait des études de philosophie voire de théologie. Rien à voir avec des crétins comme Henri Pena Ruiz pour qui le principal problème de la laïcité en France est… le concordat en Alsace Lorraine. Cela illustre parfaitement l’analyse que faisait Leo Strauss dans Nihilisme et politique: les nihilistes ne sont pas des pauvres d’esprits, des damnés de la terre, ce sont des gens qui ont connu la civilisation et qui ont été déçus par elle. Ils n’en sont que plus radicaux parce qu’ils pensent leur action.

Ce numéro 15, consacré à la lutte à mort contre les chrétiens, nous explique pourquoi les “croisés” (c’est-à-dire nous) devons être exterminés ou réduits en esclavage (pour notre bien et le salut de notre âme) ou, mieux, égorgés. Aucune conciliation n’est possible, et ceux qui la tente au sein de l’islam sont promis à un sort plus terrible encore, comme le Recteur de l’Université Al-Azar du Caire.

L’Etat islamique nous explique que, eux, ne sont pas embarrassés de scrupules comme le sont les chrétiens. Voici ce qu’ils nous disent de la conduite qu’ils auraient tenu s’ils avaient conquis l’Amérique sur les Indiens ou mené la guerre contre le Japon:

« les musulmans n’ont pas honte de respecter les règles envoyées par leur Seigneur en ce qui concerne la guerre et l’imposition de la loi divine. Si les musulmans, plutôt que les croisés, avaient combattu les Japonais et les Vietnamiens ou envahi les terres des natifs américains, ils n’auraient pas eu de regrets pour tuer ou réduire leurs habitants en esclavage. Et puisque ces moudjahidines l’auraient fait selon la loi, ils auraient mené la tâche à bien sans se sentir obligés par un quelconque “politiquement correct” à demander pardon des années plus tard. Les Japonais, par exemple, auraient été convertis à l’islam de force, contraints d’abandonner leur paganisme – et s’ils avaient refusé obstinément, peut-être une autre tête nucléaire les aurait fait changer d’avis. »

Cet aspect de jurisprudence a sans doute échappé aux politiciens qui siègent au Conseil d’Etat…

Print Friendly
Partager:
Share

Comments are closed.